Les Angoras Turcs de la Vallée de Göreme
  L'Angora Turc
 

      Un chat de race ?

Pourquoi prendre un chat de race ?
Acquérir un chat de race est un gage de qualité. Le chat possède un pedigree sur quatre générations, ce qui peut permettre de calculer le taux de consanguinité des chatons. 
Personnellement, j'évite au maximum la consanguinité afin d'avoir des chaton en pleine forme, et d'éviter les risques de maladies génétiques.
De plus, un chat de race correspond à un standard (voir plus bas). Vous savez donc à l'avance à quoi ressemblera votre chat adulte, au niveau morphologique. 
Les races ont également très souvent des caractères typiques, bien que cela dépend également de chaque individu. Ainsi un persan est plus calme qu'un oriental.
En choisissant un élevage sérieux, vous serez également conseillés quant au caractère du chaton... bien qu'il puisse encore évoluer, l'éleveur saura vous guider dans le choix de votre futur compagnon !

Enfin, si je peux vous donner un conseil, demandez à visiter l'élevage, prenez des contacts réguliers avec l'éleveur, avant de choisir votre chaton... Selon les réponses à vos questions, selon la disponibilité de l'éleveur, vous aurez déjà un bon aperçu de son sérieux !
N'oubliez pas qu'il va partager votre vie une quinzaine d'années, voire plus !



        Histoire de la race.

Originaire d’Asie Mineure, il s’agit de la plus ancienne race à poils mi-longs connue, elle remonterai à plus de mille ans. Le nom d’angora turc vient de l’ancien nom de la capitale de la Turquie, Ankara.

Les premiers angoras turcs sont arrivés en Europe au XVIIème siècle. La race a très rapidement été appréciée par l’aristocratie, notamment les spécimens blancs aux yeux bleus.

Linné le distingue du chat domestique et du chartreux, et Buffon le décrit dans l’Histoire Naturelle comme « le chat d’Angora tout blanc à longs poils ».

Au XIXème  siècle, il donne naissance au persan. Il est victime du succès de ce dernier, et manque de disparaître. Les autorités turques réagissent après la seconde guerre mondiale et instaurent un programme de sauvegarde de la race au zoo d’Ankara et en interdisent l’exportation.

En 1962, un couple  américain se procure un couple, les chats Yildiz et Yildizcik, qui sont les ancêtres de nos angoras turcs actuels.

La race est reconnue au CFA en 1973, et à la FIFE en 1988. A l’heure actuelle, il n’y a toujours que peu d’éleveurs et la race n’est pas très répandue.


       Caractère.

L'Angora Turc est un chat-chien : il adore suivre son maître partout et être avec les êtres humains. Très curieux, il veut pouvoir être partout et tout observer.
Il a un caractère très marqué : autant il adore les câlins, mais autant s'il décide que ce n'est pas le moment, il le fait comprendre ! 

Il est actif et joueur, mais la vie en appartement ne lui posera pas de problème si l'environnement est adapté : jouets, arbres à chats, sont nécessaires à son épanouissement.
C'est un chat très bavard : il papote tout le temps, mais son miaulement est très doux !

Très attaché à son maître, il préférera le suivre en voyage plutôt que rester seul à la maison. Les voyages ne lui posent d'ailleurs pas de problème particulier. 

Il ne demande pas beaucoup d'entretien, malgré ses poils longs : il n'a pas de sous-poils et ne fait donc pas de noeuds. Un brossage hebdomadaire suffit à entretenir sa fourrure (voir la page de la santé de l'angora turc).

Il s'agit d'un chat robuste, il n'y a pas de maladie génétique connue dans la race, comme il peut y en avoir dans d'autres races (HCM, PKD, ...) (voir la page de la santé de l'angora turc).


       Standard.

Source : site du LOOF

Tête :
de taille petite à moyenne par rapport au corps, la tête vue de face forme un triangle adouci. De profil, on voit deux lignes droites. La première va du dessus de la tête jusqu’aux yeux et forme le crâne et le front. La seconde qui prolonge la première va des yeux jusqu’au bout du nez. Ces deux lignes ne doivent pas être en continuité l’une de l’autre mais forment un angle très ouvert au niveau des yeux.

Museau : à peine arrondi, le museau termine le triangle formé par la tête, sans pinch. Le menton est ferme.

Yeux : grands, en forme d’amande, les yeux sont placés légèrement de biais. La couleur des yeux doit correspondre avec celle de la robe.

Oreilles : grandes, larges à la base, les oreilles sont placées haut sur la tête et de manière verticale. Légèrement pointues à l’extrémité, elles sont bien fournies.

Encolure : assez longue, l’encolure est mince et gracieuse.

Corps : de format foreign, le corps est long, fin et musclé. La poitrine est étroite et les épaules sont aussi larges que les hanches. La musculature est ferme et attachée sur une ossature fine.

Pattes : longues, les pattes postérieures étant plus longues que les antérieures.

Pieds : de forme ovale, les pieds sont petits et délicats. Des touffes de poils entre les doigts sont très souhaitables.

Queue : large à la base, la queue est longue et va en s’effilant. Elle est toujours bien fournie et portée en panache comme une plume d’autruche.

Robe et texture : mi-longue, la fourrure est soyeuse et fine, avec peu de sous-poil. Brillante et vaporeuse, elle est plus longue au niveau de la collerette, des culottes, sous le ventre et sur la queue. La fourrure peut présenter de légères frisures sous le ventre. Il existe des variations saisonnières notables.

Tolérances
Chez les mâles adultes, on tolère une tête plus large et des oreilles plus écartées.
La fourrure des jeunes Angoras Turcs atteint son plein développement après le premier hiver. Les culottes et la collerette mettent deux à trois ans pour se développer entièrement. Les chatons peuvent avoir une fontanelle ouverte sur le front et une bosse de croissance sur le bout du nez.

Pénalités
Allure grossière.
Poitrine, hanches ou épaules larges.
Ossature lourde.
Queue courte.
Cassure dans la ligne du profil.
Nez busqué.
Pinch.

Refus de tout titre
Taches blanches chez les chats non particolores
Corps cobby.
Tête ou corps oriental.
Fautes et défauts généraux éliminatoires en exposition.



Remarque :
Il s'agit ici du type "européen" de l'angora turc.
Il existe le type "américain", avec un corps très fin et longiligne, des pattes hautes et des oreilles très longues et hautes, et le type "turc" ou "ancien", avec un corps puissant et musclé, et des oreilles plus écartées.
Le type "européen" est un intermédiaire de ces deux types.

 

 

 Mise à jour de la page : 23 février 2011

 
  Aujourd'hui sont déjà 10 visiteurs (66 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=